19/02/2007 - Montée par la raide face S, dont les pentes déjà bien herbeuses attirent des hardes de chamois et quelques bouquetins mâles qui cohabitent pacifiquement. Retour par la face ouest, plus généreusement enneigée. Belle ligne de crête sommitale, cornichée à souhait, plongeant sur la mythique Grande Belleface. Panorama et temps splendide, pas âme qui vive, que du bonheur (malgré une approche un peu longuette...).