(07/07/2002 ; 20/08/2003) et 19/11/2011 - 3ème visite sur ce splendide sommet, que j'affectionne tout particulièrement. Sans trop m'en vanter toutefois, eu égard aux ennuis que peut entraîner de nos jours un penchant trop affirmé pour les mamelles de bonnes. Perspectives et vues plongeantes toujours aussi aguichantes durant les préliminaires. Quelques va-et-vient supplémentaires cependant aujourd'hui, dus à une coupable déconcentration. Et un rocher qui paradoxalement n'est pas toujours des plus seins, bien que l'on ait connu pis. Mais rien qui n'empêchera de rallier agréablement le téton sommital, toujours coiffé de son divin manchot, grand amateur de maux croisés, qui saura vous accueillir à bras ouvert.