04/05/2008 - Parti très tard pour une face bien ouverte à l'Est qui chauffe très vite. Le regel qui plus est semble avoir été très moyen ce qui n'arrange rien. La soupe est donc au rendez-vous dès l'écharpe dans le bas de la face. Un skieur solitaire, un peu moins en retard que moi, trace la voie jusqu'au sommet ce qui me permet une montée éclair. Gros bottage à la descente comme c'était prévisible. Mais rien qui soit de nature à modérer mon enthousiasme, dans une face qui, avec de telles conditions d'enneigement, m'a finalement paru bien débonnaire. Retour agréable par le sentier d'été déneigé qui procure enfin un avant-goût de printemps. Il serait temps...