24/07/2009 - Montée par l'arête N, retour par la voie normale en face E. Pour les puristes, attentifs à en suivre le fil, l'arête N peut présenter quelques pas ludiques de III, voire un petit rappel au niveau de la brêche (corde de 30m requise au départ du relais du haut). Pour les touristes, dont je fais partie, aucun pas réellement difficile obligatoire, tous les ressauts (et la brêche elle-même) se contournant aisément sur des vires rocheuses ou sentes herbeuses, le plus souvent en face E. La corde est alors grandement superflue, à moins d'avoir un débutant à assurer. Au final, une boucle agréable et variée sur le point culminant des Bauges, abordée par un vallon de St Ruph beaucoup plus sauvage que le versant Orgeval.