13/04/2008 - Petite course à la demi-journée sur un sommet bien connu mais jamais encore parcouru en hiver. Neige bien dure à l'ombre de la face O qui permet une montée rapide et agréable en crampons. Un peu plus lourde et collante en face E sur la très belle arête sommitale immaculée. Seul de bout en bout, à l'exception d'un TGV en collants que je retrouve en difficulté dans les dernières pentes de la Cochette où il s'arrêtera, faute d'équipement adapté. Me rappelle une certaine histoire de lièvre et de tortue...