23/08/2009 - Parti pour une course facile permettant de jouir de beaux points de vue. Les débordements d'Italie, vomis par le col Girard dès le matin, en décideront autrement, me contraignant à de longues pauses aux sommets dans l'attente de trop fugaces trouées. Montée très facile, mais sans visibilité, à la Pointe Girard depuis le col. Remontée sur la Pointe Clavarino (Clavarini sur IGN) par son arête NE qui présente quelques petits ressauts ludiques dans un bon rocher prisu. Retour par sa facile croupe NO sur le glacier, ou plutôt ce qu'il en reste. Une course qui s'effectue désormais sans crampons, sur ce qui était, il y peu de temps encore, l'un des plus vastes glaciers de Haute Maurienne, dont le retrait laisse aujourd'hui la place à un grand lac au niveau des sources inférieures de l'Arc.