14/07/2006 - Montée en herbe puis éboulis par le vallon de Mourti d'où nous rejoignons l'arête OSO de la Pointe Occidentale, conglomérat de blocs instables jusqu'au sommet. Un début d'arête particulièrement effilé nous fait abandonner à regrets notre projet d'enchaînement sur la Pointe Orientale et sa belle petite vierge. Le panorama splendide sur le versant Moiry et les vassaux de la Dent Blanche atténue légérement notre frustration. Descente par le vallon des Rosses par un terrain de la même nature - éboulis terreux, blocs, herbes, rhodos, vernes...