29/09/2006 - Une joyeuse bambée s'annonçait... et on n'est pas décu. Mais les paysages somptueux, les innombrables lacs, les couleurs automnales saupoudrées des premières blancheurs, l'extrême quiètude des lieux (surtout à cette époque et en semaine !), la vierge et la croix sommitale, et surtout l'un des plus grandioses panoramas qu'il m'ait été donné d'admirer, entre Grand Paradis, Valais et Mont Blanc, vous ôteront toute fatigue. Deux petits bémols cependant, le départ d'une station de ski avec ce que cela comporte de désagréments (montée dans les pistes, le long des pylônes et canons à neige, jusqu'au sommet du télécabine de Chamolè) et une neige plus abondante que prévu qui, si elle ajoute à l'esthétique, rend la progression pénible dès 2800m et surtout dangereuse dans le chaos de gros blocs s'étendant du lac Gelé au sommet. Mais ce splendide sommet vaut bien quelques petites prises de risques.