09/09/2006 - Beau couloir permettant une traversée S/N du Râteau. Jamais très difficile mais soutenu et nécessitant un minimum d'attention et de discipline (éviter de trop s'enflammer). Peu couru a priori étant donné l'absence de traces humaines rencontrées (un seul piton au départ). On lui préfére sans doute la voie du dièdre, plus technique, que d'aucuns trouveront plus esthétique. La forme est toujours absente, tout comme le soleil (10mn plus tôt, la face S, ça donnait ça). Présents par contre, les habituels chamois, bouquetins, marmottes, moutons et edelweiss, avec un beau renard en prime. Retour par le col de la Masse.