17/04/2011 - Les quelques centimètres de poudreuse que j'espérais ont soigneusement évité le massif du Vélan. La neige est donc béton du début à la fin et particulièrement dans le frigo de la face Ouest. Un groupe de 8 skieurs me précède et s'accapare le couloir d'Hannibal. J'opte donc tout naturellement pour le beau couloir Central désert. Mais arrivé aux deux tiers de la bête, au niveau de l'étroiture, la nature de la neige m'incline à jeter l'éponge pour entamer un repli prudent. Ce serait sans compter sur une mauvaise conscience particulièrement persuasive, qui se raille de mes états d'âme de midinette et me force finalement à affronter la pente, noyant ma bonne conscience sous d'ennivrants flots de testostérone. Je finis tant bien que mal par atteindre l'éperon où débouche le couloir septentrional, puis la belle arête au soleil menant aisément au dôme sommital. Panorama toujours aussi superbe, notamment sur Valais et Mont Blanc. Pour réaliser une petite boucle, un retour par le couloir d'Hannibal s'impose, encore très dur à 11h30 malgré les efforts d'un soleil déjà ardent. Deux beaux couloirs, de raideur raisonnable mais à ne pas sous-estimer en neige dure, comme aujourd'hui. Très délicat et très usant pour les cuisses et les mollets...