14/01/2007 - Le déficit d'enneigement me fait opter pour le vallon de l'Echarenne, coupe-gorge en conditions instables ou même simplement moyennes, et notamment son esthétique couloir N du Pic des Scies de Ste Anne, repéré 2 ans plus tôt, depuis le Pic de Valsenestre. Mauvaise surprise : l'étroiture à la base du couloir vire à la cascade de glace. Le fond du couloir est ensuite goulotté jusqu'aux pentes sommitales, qu'on devine raides, mixtes et glacées. Je renonce, après moult hésitations, pour me rabattre sur le détour par le col de la Vaurze. Le manque de neige permet une montée par Serveille et le GR54, qui se termine par des traversées pénibles et exposées. Au-delà du col, les pentes E proposent une soupe digne d'un mois de juin que je préfére éviter par le mixte de l'arête NE, présentant au départ des petits ressauts un peu délicats. Au retour, nouvelles longues minutes d'hésitation devant le départ du couloir N qui a finalement l'air d'être fort praticable. Ce qu'un examen appronfondi d'en bas confirmera, les 2 zones en glace se contournant relativement aisément (du moins pour la 1ère) par la droite. Grosse frustration... Retour par le fond du torrent, itinéraire hivernal, où les multiples restes de purges confirment la sinistre réputation du secteur.