20/07/2007 - La montée au bivouac Leonessa, immersion dans le haut Valnontey à la flore et la faune exubérante, dominé par les chutes glaciaires des hauts sommets du Grand Paradis, prolongées de multiples cascades rugissantes, est un enchantement. Au-delà, l'ascension de l'Herbetet proprement dite est nettement moins réjouissante. Rocher pourri, gradins foireux, éboulis terreux et névés gelés vous mettront dans le rouge un peu trop souvent pour que le plaisir l'emporte réellement au final. Et ce dès la montée au col S qui présente un passage péteux d'éboulis sur dalle, improtégeable et exposé. Un sommet sans intérêt et dangereux, qui ne vaudrait que par son panorama, aujourd'hui grandement amputé par les développements nuageux. Ou alors en neige, en début de saison...