26/08/2007 - Incartade aux pays des rêves : S'il fallait les compter sur les doigts d'une main, mes rêves alpins se nommeraient Zinalrothorn, Ober Gabelhorn, Weisshorn, Dent Blanche et Cervin. Après les efforts bien dérisoires réclamés par la montée à la cabane du Grand Mountet, les voilà soudain tous réunis, en un condensé de grandioses splendeurs qui confinent au divin. Cette bien nommée "Couronne Impériale" ne pourra que vous laisser sans voix, à court de superlatif. Les trop courtes heures de contemplation extatiques qu'elle vous accordera, vous dévoilant pudiquement, comme autant d'invites entêtantes, le fil de quelques traces diaphanes, loin de vous rassasier ne feront qu'amplifier à l'infini votre soif de montagne. L'ascension du Besso, fière sentinelle dominant ce haut Val d'Anniviers, permettra, s'il en était encore possible, de hausser d'un ton la qualité du spectacle, tout en offrant une agréable escalade sur un rocher excellent, du moins sur le fil des arêtes et les pas exposés. Les quelques difficultés rencontrées à la descente pour retrouver la fissure-cheminée de départ - malgré les mises en garde relevées dans les topos, ou le long retour sur Zinal ne pourront modérer l'intensité des instants privilégiés vécus dans ce temple de la haute montagne. Incontestablement l'un des sites les plus exceptionnels des Alpes.