29/07/2007 - Superbe couloir de 900m, raide et homogène. Premier tiers en neige béton, bombardé par les parpaings en provenance des faces supérieures, déjà au soleil (casque obligatoire). Seconde partie, plus étroite, légèrement plus raide, présentant quelques passages en glace, évitables. Pentes finales très esthétiques, léchées par le soleil, en neige moins transformée. Le sommet s'atteint ensuite en quelques minutes par des rochers faciles. Mais l'accès à ce sublime couloir à un prix : le passage des barres et vires inférieures (déjà entièrement déneigées) où l'on s'efforcera de perdre le moins de temps et d'énergie possible. Il faudra pour cela viser l'itinéraire le plus "efficace", s'il existe. Faute de quoi, les séances de dry tooling dans les vernes et les rhodos vous raviront d'aise.