09/04/2007 - Le beau petit raidillon, longeant la bosse de glace, peine à faire oublier la monotonie de la marche d'approche. Grosse poudre dès le début de la pente, qui oblige à tracer une monstrueuse tranchée (visible sans doute par satellite !!) sur tout le final de l'itinéraire, à l'exception de la courte arête sommitale en neige soufflée. Le petit nuage qui squattera le sommet du Mulinet toute la matinée me prive du point de vue sur le sommet principal dont la proximité écrasante masque malheureusement une bonne partie du panorama, notamment sur les Ciamarellas. Belles perspectives cependant sur les 270° restants, de l'Albaron au Grand Paradis, en passant par l'Ouille Noire, les Aiguilles Rousses et les Lévannas. Au retour, la majesté des paysages traversés sera de bien peu de réconfort en regard des inhumains plats qui vous attendent, sous la fournaise et dans une soupe immonde.