27/09/2011 - Retour sur ce beau sommet 14 ans jour pour jour après une 1ère visite qui m'avait laissé un petit goût de reviens-y. Notre virginale amie est toujours bien présente sur la première pointe du triptyque sommital, prenant acte coitement, année après année, de l'inexorable recul glaciaire. Le pierrier d'approche de la combe S, que j'avais très injustement voué aux gémonies à l'époque, est abordé aujourd'hui d'un esprit et d'un pied légers. Comme quoi, tout est question d'état d'esprit… Que du bonheur donc et RAS, si ce n'est le contournement du ressaut sommital sur les vires neigeuses et givrées de la face O, qui demande quelque attention.