10/11/2008 - Montée dré dans l'pentu par le raide versant Sud, où cohabitent une myriade de bouquetins, chamois et autres lagopèdes. Vers 2600m, la pente s'adoucit nettement et permet une ascension plus contemplative, dans une poudreuse immaculée. Final par la crête rocheuse, présentant une courte cheminée, et descente par les raides pentes neigeuses sous le sommet, pour rejoindre l'arête et le large col de la Bailletta où l'appareil photo me lachera sournoisement. Superbes points de vue sur les grands sommets de Vanoise, Haute Maurienne et Haute Tarentaise, au premier rang desquels s'imposent Tsanteleina et Grande Sassière.