02/04/2007 - Très beau couloir rectiligne bien visible depuis la vallée. Neige peu transformée sur tout le versant N d'où une trace des plus sportives dans la traversée, dans le cône inférieur puis sur toute la hauteur du couloir où l'on enfonce allègrement jusqu'aux roubignolles. Des conditions de neige qui usent les cuisses mais permettent de s'amuser un peu dans le raide en toute sécurité. Seule la petite étroiture dans le premier tiers reste en glace sur une dizaine de mètres, d'où sans doute la relative désaffection des skieurs pour cet itinéraire, qui, bien que classique, demeure moins couru que les couloirs sud. Descente sur le col de la Perrière par les cairns de l'arête NO. Retour pénible sur Valpelouse dans la soupe.