28/10/2007 - Contrairement aux massifs intérieurs, les massifs frontaliers ont connu leurs premières chutes de neige significatives en début de semaine. L'approche en est rendue pénible et dangereuse dans l'immense pierrier menant au col N du Thabor. Au-delà, l'arête S bien sèche et en excellent rocher, adhérent et bien "prisu", réserve une escalade agréable dont on regrettera la relative brièveté. Sommet élégant et sauvage, n'ayant rien à envier à son célebrissime et surfréquenté voisin, qu'il domine heureusement d'une courte tête. Beau panorama sur les Ecrins, un peu voilé. Retour par le col du Cheval Blanc et les chalets du Mounioz, en rive gauche du vallon.