23/10/2011 - Temps splendide, décor grandiose, couleurs flamboyantes, mer de nuages, silence, quiètude... le genre de course de fin de saison source d'émotions simples, d'apaisement et de retour aux vraies valeurs, cotées triple A à ma petite agence de notation. Des peintures automnales à savourer d'autant plus pour leur caractère éphémère, puisqu'à très court terme plusieurs couches d'un triste blanc satiné devraient les recouvrir pour de trop longs mois. Le triple A vacille, la dégradation s'annonce... et les rois de la glisse spéculent sur le désastre annoncé.